Qu'est ce qu'un photosystème ? (1/4)

Chapitre précédent : la photosynthèse se découpe en deux groupes de réactions

1 - Notion d’unité photosynthétique

Les pigments photosynthétiques impliqués dans le dégagement d'oxygène fonctionnent-ils séparément ou sont-ils associés dans des unités comprenant un grand nombre de molécules de chlorophylle qui coopèrent ensemble?

Expérience d'Emerson et Arnold

Emerson et Arnold mesurent la production d'oxygène émise par des éclairs lumineux très brefs (inférieurs à 1 ms) envoyés en rafales d'une dizaine de secondes et d'intensité variable. La durée très brève de l'éclair laisse supposer que l'appareil photosynthétique conduisant à la libération de O2 n'est excité qu'une fois pour chaque éclair. 
Ils mesurent donc la production d'oxygène associée à une rafale puis ils expriment cette production par éclair (QO2/éclair) en moles O2/éclair.

Mise en évidence de la notion d'unité photosynthétique. 
Mesure de la quantité d'oxygène émise par éclair (QO2) par des chlorelles contenant Qch moles de chlorophylles en fonction de l'intensité de chaque éclair).

Naturellement la production de O2 varie selon l'intensité des éclairs.
La courbe montrant QO2 émise par éclair en fonction de l'intensité de l'éclair indique une valeur maximale de production d'oxygène (QO2 maximum).
Cette quantité peut être rapportée à la quantité de chlorophylles présentes dans le matériel (Qchl). La valeur du rapport Qchl/QO2 qu'ils obtiennent est d'environ 2500, donc environ 2500 molécules de chlorophylles sont impliquées dans la libération d'une molécule de O2. Il y a donc une unité photosynthétique permettant l'émission d'une molécule de O2 qui comprend un ensemble d'environ 2500 molécules de chlorophylles (il a a donc une association d'un grand nombre de chlorophylles a sein d'une unité photosynthétique).

->  Antenne et centre réactionnel

->  Existence de 2 photosystèmes

->  Fonctionnement d'un centre réactionnel