L'opéron lactose: index

-> Introduction

-> Le répresseur

-> Présentation de l'opéron lactose

-> Régulation négative,
levée de l'inhibition de la transcription

-> Régulation positive, répression catabolique

-> Conclusion

Index

Allolactose : β-D-galactopyranosyl-(1-6)-β-D-glucopyranose

AMPc : Adénosine 5’monophosphate cyclique, c’est un second messager intracellulaire qui est formé par l’adénylate cyclase

ARNm polycistronique : chez les procaryotes, les ARN peuvent contenir l’information nécessaire pour former plusieurs protéines différentes

β-galactosidase : enzyme qui permet d’hydrolyser le lactose en galactose et en glucose (elle est codée par le gène lacZ).

CAP (ou CRP) : « Catabolite gene Activator Protein », ou CRP pour «cAMP Receptor Protein». Cette protéine contrôle l’initiation de la transcription des gènes du catabolisme qui va permettre d'utiliser d’autres molécules nutritives quand le glucose est absent.

CAP-AMPc : complexe formé après l’interaction de la protéine CAP (ou CRP) avec l’AMPc.

Inducteur : molécule signal qui en se liant à une protéine régulatrice induit une augmentation de l’expression d’un gène donné.

lac A : gène de l’opéron lactose qui code pour la thiogalactoside transacétylase.

lac I : gène en amont de l’opéron lactose qui code pour le répresseur.

lac Y : gène de l’opéron lactose qui code pour la lactose perméase.

lac Z : gène de l’opéron lactose qui code pour la β-galactosidase.

Lactose : β-D-galactopyranosyl-(1-4)-β-D-glucopyranose.

Lactose perméase : protéine membranaire qui permet l’entrée du lactose dans la bactérie (elle est codée par le gène lacY).

Opérateur : une région de l’ADN sur laquelle se fixe un répresseur pour contrôler l’expression d’un gène ou d’un groupe de gènes.

Opéron : unité d’expression génétique qui comprend un ou plusieurs gènes et des séquences régulatrices (promoteur et opérateur) qui régule leur transcription

Promoteur : une région d’ADN en amont du site d'initiation de la transcription sur laquelle l’ARN polymérase peut se lier.

Protéines régulatrices : ces protéines interviennent dans le contrôle de l’expression des gènes en se fixant sur des régions particulières de l’ADN. Elles peuvent ainsi activer ou réprimer de façon spécifique la transcription des gènes. L’action de ces protéines est réversible. On parle également de facteurs de transcription.

Répresseur : protéine qui se lie sur une séquence régulatrice ou sur l’opérateur d’un gène, bloquant sa transcription.

Thiogalactoside transacétylase : cette protéine est codée par le gène lacA, son rôle physiologique n’est pas bien connu. Elle acétyle les galactosides non métabolisés par la β-galactosidase, cette acétylation permet ainsi la difusion de ces sucres à travers la membrane plasmique et leur élimation hors de la cellule.

 

Vous pouvez également trouver sur les sites suivants des compléments d'informations

http://www.nobelprize.org/
Site officiel des prix Nobel qui regroupe les archives des prix Nobel depuis l'origine du prix.