L'opéron lactose (2)

->  Qu'est-ce-qu'un opéron ?
Le métabolisme du lactose

L'organisation de l'opéron lactose

Dans l’opéron lactose, on trouve les trois gènes indispensables à la dégradation du lactose. Ils codent :

La β-galactosidase (gène lacZ). Elle hydrolyse la liaison β1-4 osidique des β-galactosides.
La lactose perméase (gène lacY). Cette protéine membranaire permet l’entrée du lactose dans la cellule.
La thiogalactoside transacétylase (gène lacA). Son rôle n’est pas bien connu. Elle acétyle les β-galactosides non métabolisables qui peuvent alors être éliminés hors de la cellule par diffusion à travers la membrane plasmique.

Ces trois gènes de structure sont précédés par une région responsable de la régulation de leur expression. Cette région régulatrice comprend le promoteur et l’opérateur. On trouve également en amont de l’opéron lactose, le gène régulateur (lacI) qui code une protéine régulatrice. Celle-ci agit en inhibant l'expression des gènes de l'opéron lactose par transactivation en se liant spécifiquement sur l’ADN au niveau de l’opérateur. L'expression de ce répresseur est constitutive, c'est à dire qu'il est exprimé quelque soient les conditions de croissance de la bactérie. Par contre, son affinité pour l'opérateur sera modifiée en présence de lactose.

 

-> régulation négative de la transcription
Levée de l'inhibition de la transcription

-> Répression catabolique, régulation positive
Conclusion

->  Index