L'opéron lactose: le répresseur

-> Introduction

Le répresseur de l'opéron lactose

On trouve en amont de l’opéron lactose, le gène régulateur (lacI). Il a son propre promoteur (non inductible). Lac I exprime une protéine régulatrice qui agit en inhibant l'expression des gènes de l'opéron lactose par transactivation en se liant spécifiquement sur l’ADN au niveau de l’opérateur. L'expression de ce répresseur est constitutive, c'est à dire qu'il est exprimé quelque soient les conditions de croissance de la bactérie. En revanche, son affinité pour l'opérateur sera modifiée en présence de lactose qui joue le rôle d'inducteur de l'expresion de l'opéron lactose. (en fait c'est un isomère du lactose, l'allolactose qui joue le rôle d'inducteur).

  • en absence de lactose le répresseur est sous sa forme active (tétramérique) et se fixe au niveau du site opérateur O, empèchant la fixation de l'ARN polymérase et donc l'expression de l'opéron lactose.
  • en présence de lactose (et en absence de glucose), le répresseur se complexe avec l'allolactose (isomère du lactose). Il change alors de conformation, perd son affinité pour l'opérateur et se dissocie de l'opérateur lac. L'opéron lactose peut alors être exprimé.
  • Nous verrons plus loin, avec la répression catabolique, le cas où il y a présence simultanée de glucose et de lactose.

 

-> Présentation de l'opéron lactose

-> Régulation négative,
levée de l'inhibition de la transcription

-> Régulation positive, répression catabolique

-> Conclusion

-> Index