L'opéron lactose: régulation négative et levée de l'inhibition de la transcription

 

-> Introduction

-> Le répresseur

-> Présentation de l'opéron lactose

Régulation négative de la transcription

En absence de lactose, le répresseur est sous sa forme active. Il va se lier spécifiquement au niveau de l’opérateur de l’opéron lactose bloquant l’accès de l’ARN polymérase au site d’initiation de la transcription.
Ainsi, il y a régulation négative de la transcription des gènes de l’opéron lactose. Les enzymes nécessaires au métabolisme du lactose ne sont pas synthétisées car inutiles en absence de lactose.

 

 

Levée de l'inhibition de la transcription

En présence de lactose, c’est l’allolactose, un isomère du lactose, qui va jouer le rôle d’inducteur en se liant au répresseur pour l’inactiver. Cette liaison entraine un changement conformationnel du répresseur qui perd alors son affinité pour l’opérateur.
Le site opérateur étant libéré, l’ARN polymérase peut atteindre le site d’initiation de la transcription et synthétiser l’ARN polycistronique. La production des enzymes nécessaires au métabolisme du lactose est donc dépendante de la présence du substrat. 

 

-> Régulation positive, répression catabolique

-> Conclusion

-> Index