Le métabolisme - Néoglucogenèse (2)

Transformation du pyruvate en phosphoénolpyruvate

Il s'agit de la première étape de la néoglucogenèse. Cette transformation ne peut pas être effectuée par simple inversion de la réaction catalysée par la pyruvate kinase. La formation du phosphoénolpyruvate (PEP) va nécessiter un apport d'énergie et être menée à bien par une séquence de réactions qui demande la coopération entre des enzymes du cytosol et des mitochondries.

 

 

Enzymes spécifiques de la transformation du pyruvate en phosphoénolpyruvate

Le pyruvate est transformé en oxaloacétate par la pyruvate carboxylase, enzyme mitochondriale qui a besoin de biotine (vitamine, transporteur de CO2) :

pyruvate + HCO3- + ATP --------> oxaloacétate + ADP + Pi

En outre, cette réaction qui produit de l’oxaloacétate à partir du pyruvate issu de la glycolyse est une réaction anaplérotique du cycle de Krebs.

La décarboxylation exergonique de l'oxaloacétate par la PEP carboxykinase, enzyme cytosolique, fournit l'énergie nécessaire à la synthèse du PEP :

oxaloacétate + GTP -------> PEP + CO2 + GDP

Le bilan est :

pyruvate + ATP + GTP + HCO3- ---------> phosphoénolpyruvate + ADP + GDP + Pi + H+ + CO2

 

<--   Néoglucogenèse